«C’est le procès de la haine anti-Asiatiques» : après plusieurs attaques racistes, c’est à la justice de parler