Visite de l’ehpad PEAN

Ce lundi 1er février, je me suis rendu auprès des équipes de l’ehpad PEAN, situé au 9 rue de la Santé dans le 13ème arrondissement. Cet ehpad fait partie du groupe associatif l’ACPPA, qui compte plus de 60 établissements sur le territoire national (avec une forte concentration en région Auvergne Rhône-Alpes).

L’établissement comprend une crèche « Bout’ chou », pour favoriser les échanges entre les générations, ainsi qu’un accueil de jour thérapeutique « Villa Rubens » qui s’occupe des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées. Doté de 94 places, PEAN a fait partie de la phase 0 de vaccination, et a été un des premiers établissements pilotes à pouvoir bénéficier de la vaccination contre la Covid-19 avec le vaccin Cominarty de Pfizer et BioNtech. Aujourd’hui, cette phase est terminée, et 87% des résidents ont été vaccinés.

En effet, comme l’a préconisé la Haute Autorité de Santé (HAS) dans sa stratégie de vaccination, le Gouvernement a décidé de vacciner en priorité « les plus vulnérables et ceux qui s’en occupent »Depuis le 27 décembre, la campagne de vaccination a débuté et concerne donc :

  • les résidents d’établissements accueillant des personnes âgées et résidents en services de longs séjours (EHPAD, USLD, foyers-logements, résidences autonomie) ;
  • les personnes en situation de handicap vulnérables qui sont hébergées en maisons d’accueil spécialisées et en foyers d’accueil médicalisés ;
  • l’ensemble des professionnels de santé de ville et d’hôpital âgés de 50 ans et plus ou avec des comorbidités ;
  • les pompiers et les aides à domiciles, âgés de 50 ans et plus ou atteints de comorbidités.

 

J’ai rencontré Madame Romy Lasserre, la directrice de l’établissement, afin de discuter avec elle de la façon dont s’était déroulée cette première phase de vaccination, à la fois pour les résidents ainsi que pour le personnel soignant. En présence de plusieurs résidentes de l’ehpad, nous avons également pu évoquer différentes problématiques autour de l’accompagnement des aînés et des changements qu’ont entraîné l’épidémie de Covid-19 sur leur quotidien au sein de l’établissement. 

 

Aujourd’hui, les visites des familles au sein des ehpad sont autorisées selon une organisation définie collectivement par l’établissement, en lien avec les représentants des résidents et des familles : déroulement, durée, période, nombre de visiteurs, etc. En cas de survenue de cas de Covid-19, elles peuvent être suspendues temporairement dans tout ou partie de l’établissement.

 

Je tiens à remercier le personnel de l’établissement PEAN pour son accueil chaleureux et sa disponibilité. De manière générale, il est important de saluer le travail et l’engagement quotidien de tous les personnels médicaux mobilisés dans les ehpad et les unités de soin longue durée : c’est grâce à eux que nos aînés sont protégés face à l’épidémie.