Juillet 2018 – Déplacement en Chine

Hugues Renson, Liliana Tanguy, Pierre Cabaré, Bérengère Abba, Buon Tan, Pierre Person, Laetitia Saint-Paul et Guillaume Vuilletet.

Je préside, comme vous le savez, le groupe d’amitié France-Chine à l’Assemblée nationale, avec pour objectif de développer et de renforcer les relations entre la France et ce grand pays qu’est la Chine. Pour cela, j’ai tenu à sensibiliser à cette cause des députés de l’Assemblée nationale en menant une délégation qui s’est rendue en Chine en juillet 2018. Nous nous sommes rendus à Pékin et dans la province de Yunnan (à Kunming et à Diqing). Notre déplacement était animé par trois thématiques principales :

  • Politique : découverte du système institutionnel chinois

Interlocuteurs : Assemblée nationale populaire de Chine, Assemblée populaire de la Province de Yunnan, Ambassade de France en Chine, Consulat général de France à Chengdu, Comité permanent de l’Assemblée populaire de la Préfecture autonome tibétaine de Diqing, Bureau des affaires étrangères de la province du Sichuan

Contenu des échanges : familiarisation des députés français au système politique chinois (22 provinces, 5 régions autonomes, 4 municipalités, 2 régions administratives spéciales)

  • Coopération sportive sino-française

Interlocuteurs : Assemblée générale de la Culture et du Sport, Chinese Super League, Association de Tennis de Chine

Contenu des échanges : coopération sino-française en matière de football, promotion de la Francophonie en Chine à travers le sport

  • Coopération technologique sino-française (intelligence artificielle, innovation)

Interlocuteurs : Ministère de la Science et de la Technologie en Chine, Académie des Sciences et Technologies pour le Développement, Institut de l’Information scientifique et technique

Contenu des échanges : développement de l’intelligence artificielle par la coopération sino-française via une plateforme d’échanges académiques

Le leimotiv de tous ces échanges était donc bel et bien la coopération décentralisée entre la France et la Chine. De nombreux partenariats ont déjà été noués, comme le jumelage entre les villes de Chengdu et de Montpellier depuis 35 ans, à l’origine de la création d’une école chinoise en France, et d’une école française à Chengdu. Ne nous arrêtons pas là ! Je suis persuadé que c’est en multipliant ces initiatives de rencontres et d’échanges que nous pourrons tisser des liens solides et pérennes entre la France et la Chine, pour une coopération dans tous les domaines : politique, culturel, économique et universitaire.