Cycle de réflexion sur l’ouverture des commerces le dimanche

Le commerce français fait face depuis désormais plusieurs années à de nombreuses mutations telles que la montée en puissance du commerce en ligne, qui a bouleversé nos modes de consommation, ou encore l’augmentation de la concurrence touristique entre pays européens.

Ces profondes modifications altèrent dangereusement le commerce physique, dont la situation a été aggravée au cours des derniers mois, tout d’abord du fait des nombreuses manifestations qui ont paralysé une partie de notre pays dès la fin de l’année 2018, puis par les deux mois d’arrêt causés par l’épidémie du Covid-19, qui continue à ce jour à impacter de nombreux établissements.

Tous ces facteurs n’ont fait que renforcer la fragilité du commerce français. Cette situation, intenable pour de nombreux commerçants, doit nous pousser à repenser les règles encadrant le commerce physique, afin d’envisager des solutions pour lui permettre de retrouver un nouveau souffle et relancer ainsi notre économie.

Le sujet de l’ouverture dominicale des commerces est un sujet que je porte depuis très longtemps, et que j’ai eu l’occasion de porter en tant que Député à l’Assemblée nationale durant l’examen de la loi Pacte, au cours duquel j’avais notamment rédigé une tribune que vous pouvez retrouver ici

La crise économique liée au Covid-19 doit nous pousser à relancer le débat de l’ouverture dominicale. Laisser la possibilité aux commerces qui le désirent d’ouvrir leurs portes le dimanche est nécessaire car cela leur permettrait de relancer leur activité, mais également de préserver des emplois qui se retrouvent aujourd’hui menacés par la crise.

Bien conscient que c’est un sujet qui fait débat, j’ai souhaité engager un cycle de réflexion sur la question. A ce titre, j’ai entamé une série d’auditions à l’Assemblée nationale afin de rencontrer l’ensemble des acteurs concernés par le sujet pour pouvoir discuter avec eux de leur vision du travail dominical et de leurs attentes sur le sujet. J’ai ainsi eu l’occasion d’échanger pour le moment avec l’Alliance du Commerce, Auchan Retail France, et le Conseil du Commerce de France. 

Un compte-rendu général de ces échanges fera l’objet d’une prochaine publication sur mon site, une fois le cycle de réflexion terminé.