Audition de Franck Riester, ministre délégué auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité

Pour sa première journée de reprise, la Commission des Affaires étrangères auditionnait ce mercredi 16 septembre le ministre délégué Franck Riester, en charge du commerce extérieur et de l’attractivité. En tant que secrétaire de la Commission, j’ai eu l’honneur de présider cette audition et de recevoir le Ministre Franck Riester, nommé à cette fonction en juillet dernier à l’occasion du remaniement gouvernemental.

Je tiens à saluer une nouvelle fois la nomination d’un ministre en charge du commerce extérieur avec un portefeuille dédié, qui est une recommandation que j’avais eu l’occasion d’émettre lors de mes rapports sur le commerce extérieur pour les trois derniers projets de loi de finances.

En effet, les chantiers concernant notre commerce extérieur sont nombreux. La réforme entamée depuis 2018 représente déjà une grande avancée et certaines des propositions que j’ai portées dans le cadre de mes rapports ont d’ores et déjà été mises en place, tel que le guichet unique tant attendu par les entreprises. Depuis 2018, la France est également parvenue à stabiliser sa balance commerciale, et ces bons résultats se sont confirmés au cours de l’année 2019.

Mais la récente épidémie de coronavirus et la crise économique qu’elle a engendrée ont stoppé net cet élan. Plus que jamais, la nomination d’un ministre dédié au commerce extérieur arrive au bon moment et envoie un signal fort et positif envers nos entrepreneurs qui ont besoin d’une impulsion et d’un portage politique de leurs problématiques.

Comme c’est l’usage, le ministre venait présenter devant notre Commission les priorités de la France dans la perspective de la réunion informelle des ministres chargés du commerce extérieur des pays membres de l’Union européenne du 20 septembre prochain. Au cours de cette audition, nous sommes revenus sur de nombreux sujets :

  • Nous avons dans un premier temps évoqué les perspectives du commerce mondial en vue du chamboulement des échanges internationaux lié à la crise du Covid-19. A ce titre, le Ministre a rappelé la prochaine revue de la politique commerciale de l’Europe, qui a été repoussée de deux mois en raison de la récente démission du Commissaire européen en charge du commerce, Phil Hogan, depuis remplacé par Valdis Dombrovskis. L’objectif de la France durant cette revue sera double : faire de la politique commerciale un pilier de notre souveraineté économique et mettre la politique commerciale au service de nos priorités en matière de développement durable et de climat. Le ministre a rappelé que dans ce cadre, une consultation publique avait été ouverte aux États membres ainsi qu’à la société civile jusqu’au 15 novembre. La présidence française de l’Union européenne débutera début 2022, le Ministre a rappelé qu’il faudra donc donner davantage de poids aux propositions portées par la France, afin que celle-ci puisse arriver en position de force à cette présidence.
  • Le Ministre a ensuite évoqué la question du Brexit, dont les négociations connaissent des rebondissements quasi-quotidiens. Il a rappelé la position très ferme de la France : l’accord de retrait a été signé et devra donc être respecté par les deux parties.
  •  Le Ministre a tenu à faire le point sur le volet export du plan de relance français, à hauteur de 247 millions d’euros, ainsi qu’à rappeler le soutien apporté à nos entreprises à l’export. Le Ministre a rappelé que cette somme avait été décidée avec l’ensemble des acteurs du commerce extérieur français, de manière à produire des outils d’accompagnement et de soutien pour nos entreprises exportatrices. 
  • Concernant l’OMC, le Ministre a confirmé que le processus de désignation du nouveau directeur général était en cours. Selon lui, la réponse pérenne aux problématiques commerciales, comme notamment la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine, passe par le multilatéralisme et donc par une réforme de l’OMC. 

Vous pouvez retrouvez l’intégralité de cette audition en cliquant ici.